Les services d’inventaire du patrimoine sur le Web

Les services d’inventaire du patrimoine, transférés aux conseils régionaux il y a quelques années, conservent une importante documentation textuelle et iconographique, issue des recherches menées sur le terrain et dans divers fonds documentaires. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à ces services, et notamment à leurs centres de documentation. Il est également possible d’interroger les bases nationales (non exhaustives cependant) et de se procurer les publications éditées.

Ces ressources restent néanmoins relativement méconnues et leur visibilité dépend notamment des politiques régionales. Comme pour les autres institutions dotées de missions patrimoniales, on peut se demander quelle est la présence des services régionaux d’inventaire sur le Web. Certains services communiquent activement par ce biais, parfois en lien avec d’autres initiatives régionales en matière de numérique (en Aquitaine par exemple).

Voici une infographie synthétisant les informations que j’ai trouvées (site dédié au service, site consacré à certaines données, page(s) sur le site du conseil régional, présence – du service spécifiquement – sur les réseaux sociaux…).

On constate la variété des situations, un tiers des services disposant d’un site dédié avec une présentation complète, une mise à disposition des données et une éditorialisation des contenus. La présentation des services sur les sites des conseils régionaux est plus ou moins détaillée. Le service de la région Rhône-Alpes dispose quant à lui de différents outils (page sur le site de la région, sites consacrés à certaines études, carnet Hypothèses, etc.) et propose par ailleurs des applications pour mobiles.

Notons que les conditions de réutilisation des images sont très variables : interdiction, autorisation limitée, licence Creative Commons sans utilisation commerciale ni œuvres dérivées dans un cas, etc.

De nombreux services renvoient aux bases du ministère et à la revue In Situ, sur Revues.org. Les réseaux sociaux sont très peu investis. La présence en ligne des services d’inventaire et la diffusion de leurs données pourront être amenées à évoluer après le déploiement de l’outil Gertrude (Groupe d’etude, de Recherche Technique, de Réalisation et d’utilisation du Dossier Electronique). Je tiens les données réunies pour l’infographie à la disposition de toute personne intéressée.

Quelques liens :

In Situ ;
Bases architecture et patrimoine (ministère de la Culture) ;
Inventaire général du patrimoine culturel (ministère de la Culture).

Les commentaires sont clos.