Cartographie et patrimoine : quelques exemples

Carte représentant le Nord-Est de l'Amérique. Atlas d'Abraham Ortelius, à partir de 1570.L’intérêt de l’approche cartographique se révèle dans de nombreux projets de recherche historique et de valorisation du patrimoine. La géolocalisation de photographies anciennes est notamment proposée par plusieurs sites (Historypin et SepiaTown par exemple), offrant ainsi, aux particuliers comme aux institutions, une valorisation originale. J’ai relevé quelques initiatives récentes qui exploitent les possibilités de l’outil cartographique.

Urban-Hist, une réalisation toulousaine

Ce site montre tout l’intérêt de mutualiser les données patrimoniales collectées sur un territoire, et de choisir une approche cartographique. On mesure bien les potentialités d’un système d’information géographique, comportant différentes couches d’informations, appliqué au domaine du patrimoine. La recherche peut être menée en texte libre ou en choisissant l’une des entrées proposées sous forme d’icônes en haut à droite : patrimoine (architectural, urbain et mobilier), archéologie, iconographie et cadastres anciens. Le site présente ainsi l’intérêt de mettre en rapport des données issues de plusieurs services patrimoniaux et d’intégrer des documents de différents types. A noter également, la possibilité de partager les cartes et la présence d’un glossaire.

Art, littérature et cartographie

Cette approche cartographique permet aussi une lecture différente de problématiques artistiques ou d’œuvres littéraires. Le projet Artl@s, mené par l’ENS en partenariat avec un certain nombre de chercheurs universitaires, a ainsi pour ambition de proposer « une histoire socio-spatiale des arts et des lettres ». Il s’agit notamment de faire apparaître certaines logiques grâce à cette représentation cartographique. Un exemple en est fourni sur le site du projet, avec l’étude spatiale des lieux d’exposition à Paris, de 1850 à nos jours. Le projet prévoit la mise en ligne d’un atlas d’histoire des arts. Une autre initiative intéressante est à mentionner : « LITMAP : Mapping Literature », qui présente en version bêta la cartographie de l’ouvrage Les anneaux de Saturne, de W.G. Sebald.

Image : carte, représentant le Nord-Est de l’Amérique ; atlas « Theatrum Orbis Terrarum » d’Abraham Ortelius (1527–1598) (The Library of Congress ; domaine public) ; source : Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire