Quelque chose en commun

Quels sont les points de convergence et de divergence entre musées, bibliothèques, services d’archives et de documentation ? Cette question continue de susciter l’intérêt comme en témoignent les numéros à paraître de deux revues professionnelles. Deux appels à contributions ont récemment été lancés, l’un pour la revue Culture et Musées, l’autre pour le Bulletin des bibliothèques de France. Les contributions proposées dans ce numéro du BBF prendront en compte les archives et la documentation, ce qui ne peut qu’enrichir la réflexion.

Sur la question de la convergence, l’approche quotidienne paraît assez cloisonnée, les institutions étant plus souvent appréhendées dans leurs spécificités que dans ce qu’elles partagent. Un cycle de conférences avait déjà donné lieu en 1996 à la parution d’un ouvrage intitulé Le Musée et la bibliothèque, vrais parents ou faux amis ? L’étude comparée de ces différentes institutions n’est donc pas nouvelle mais semble bénéficier d’un regain d’intérêt. Un certain nombre de problématiques communes émerge : extension des services proposés en présence et en ligne, place centrale du visiteur/usager, numérisation des contenus culturels, web de données…

Les rapprochements sont sans doute à étudier de manière assez fine, en tenant compte de la variété des contextes propres à ces institutions (typologie des besoins et des publics, présence de collections patrimoniales…). Cette réflexion débouchera peut-être sur une conception renouvelée des cursus professionnels. Un article paru dans Museum Management and Curatorship a d’ailleurs récemment abordé cet aspect.

Il est intéressant de suivre en parallèle l’évolution sur le plan international, notamment les actions initiées par l’OCLC (le blog HangingTogether en rend compte).

Les commentaires sont clos.